• Voie 1 
    Demi espace videBugatti Motrice ETAT sans voyageursEspace 20 pixelsEspace 20 pixels   
    // ]]  
    Sur la voie 1 : 1 Autorail Bugatti de type WR arrive en gare de Deauville - oo oo -
      Renault VH ZZEty 23859 (VH 2211) du Musée de Mulhouse + voyageurs          
    Image Voie 4 Depot Vers les locos
    Bugatti WR & WL ETAT
      Constructeur Ettore Bugatti Nombre  88 
     Longueur 21.08m  Largeur 2.966 m
     Hauteur   Masse totale  38 tonnes
    Composition      
    Vitesse  172 km/h  Puissance 4 x (200 ch) à 2000 tr/mi
     Retrait   1958 Passagers   88 (1 préservé) 
    Caractéristiques techniques  Disposition des essieux DD Empattement  Diamètre des roues Ø710
     Exploitant(s) État, AL, PLM → SNCF - Désignation Wagon Rapide (WR) - Service commercial de 1933 à 1958 - 4 Moteur  à essence - Cylindres 8 cyl. en ligne - Distribution 1 a.c. en tête - Transmission hydromécanique. 
     Cet autorail est l'un des premiers trains rapides modernes au monde. Le premier prototype construit en Alsace, fut prêt au printemps 1933 et les performances furent spectaculaires : 172 kilomètres à l'heure en essai.

    Le premier modèle (mono caisse pour 48 voyageurs) est mis en service par le réseau de l'État sur Paris-Deauville en mai 1933 qu'il assure à la moyenne de 116 kilomètres à l'heure. En février 1934 le 2e autorail est livré. Entre ces deux dates le réseau de l'État, par l'intermédiaire de son directeur Raoul Dautry, avait passé commande de deux autres autorails qui seront livrés en juillet et octobre 1934. Le 24 octobre 1934, l'un des deux premiers autorails atteint 192 kilomètres à l'heure entre Le Mans et Connerré. En mai 1934 l'État commanda une nouvelle série de 5 exemplaires.

    Ils furent utilisés par les réseaux de l'État, du PLM, d'Alsace-Lorraine (AL) puis par la SNCF. Néanmoins l'exploitation est considérée rapidement comme trop coûteuse compte tenu de la très forte consommation, de la hausse du prix du carburant et d'une fiabilité imparfaite.

    La fin du retrait du service commercial a eu lieu en 1958.

    Au total, 88 autorails ont été construits en différents modèles :

    9 WR simples « Présidentiel » pour l'État,
    3 WR doubles pour le PLM,
    7 WR triples (2 État, 2 AL et 3 SNCF),
    13 WL[*] courts (5 État, 2 AL et 6 PLM),
    28 WL allongés (18 PLM et 10 État),
    28 WL surallongés (15 État, 1 AL, 10 PLM et 2 SNCF),
    5 remorques pour WR simple pour l'État.
    [*] Le WL (Wagon Léger) n'était équipé que de deux moteurs Royal-41 soit 400 ch.

    Autorail Bugatti
     WR Etat «Présidentiel» conservé à Mulhouse.
    Autorail Bugatti
      Plan du WL allongé ZZ K 201 à 218 du PLM.
    Autorail Bugatti
     
      
     
     Autorail Bugatti
     XB 4000 Type surallongé. Engagés sur la Côte d'Azur. .
    Autorail Bugatti
     Automotrice Bugatti triple du réseau de l’État construite pour acheminer les passagers des transatlantiques du Havre et de Cherbourg vers Paris.
     
     Doc  
     Le blog de challenger60
    Doc et Photo  Wiki - Challenger60 -  Renault VH - OPen Edition
      8 Eight Union Pacific Engines B40-8's      

     

    Ref Google Map  Autorail Bugatti Bugatti    Autorails  
     

    8 Eight Union Pacific Engines B40-8's

    Gare Locomotive vapeur Electrique wagon voyageur signal sémaphore station dépot rail aiguillage sncf restaurant voiture
    2 feux jaunes  2 feux blancs

    votre commentaire
  • Voie 1 
    Demi espace videRenault ABV3 - avec mécanicien - videEspace 20 pixelsEspace 20 pixels   
    // ]]  
    Sur la voie 1 : 1 Autorail Renault ABV3 va s'arréter à la gare de Fouquenies pour prendre quelques voyageurs - oo oo -
    Renault VHD à 2 caisses   sans  passagers avec mécanicien Renault VH X2111 Montluçon + passagers droite            
      Renault VH ZZEty 23859 (VH 2211) du Musée de Mulhouse + voyageurs  

    Voie 2 
    Renault ABV1 -  + voyageursDemi espace videEspace 20 pixelsEspace 20 pixelsEspace 20 pixelsDemi espace vide
     
    Sur la voie 2 :1 Autorail Renault ABV1 v a s'arréter à la gare de Fouquenies pour déposer des voyageurs - oo oo -
    Train automoteur rapide 3 caisses Renault VH N° 24 + mécanicien              
    Image Voie 4 Depot Vers les locos
    Renault ABV
      Constructeur Renault en 1936 et 1937 Nombre  17 
     Longueur hors tampons 42,84 m  Largeur 2.966 m
     Hauteur 3,411 m Masse totale  58.81 tonnes
    Composition M + M    
    Vitesse  120 km/h  Puissance 2 x 300cv 
     Retrait  1970  Passagers   74 (assis) 
    Caractéristiques techniques  Disposition des essieux B'+2'+B'  Empattement 19.930 m  Diamètre des roues Ø850 
     Description
    • les ABV 1, avec à l'origine les radiateurs sous les baies :
      • 5 PLM ZZ G 301 à 305, SNCF ZZ R 101 à 105 puis X 101 à 105, 1936-1944
      • 2 État ZZ 24103 & 4, SNCF ZZ R 121 & 122 puis X 121 & 122,
    • les ABV 2, avec radiateurs en toiture, 1937-1970 :
      • 3 Est ZZ 100001 à 3, devenus PLM ZZ G 306 à 82, SNCF ZZ R 111 à 113 puis X 111 à 113, 1937-1944,
      • 1 SNCF ZZ R 123 puis X 123, 1941,
      • 3 PO ZZ PEty 23879 à 23881, puis SNCF ZZ R 131-133 et enfin X 131, les 2 suivants ayant été détruits par un bombardement en1944,
      • 3 CFAE ZZyw A 1 à 3 ou CFA ZZ G 1 à 3, 1937, Algérie.

     À leur reprise par la SNCF, les ABV 1 ont vu leurs radiateurs déplacés en toiture avec ventilation forcée à la façon des ABJ 4 ; ils ont aussi été équipés de traverses de choc et de tampons.  

    Renault ABV
     Renault ABV 2 PO ZZ PEty 23881
    Renault ABV
    Renault ABV  
    Renault ABV
     Les ABV sont un dérivé à deux caisses articulées des ABJ. Sur 14 exemplaires construits, seuls 4 ont survécu à la guerre. Un moteur de 300 ch dans chaque caisse.
    Renault ABV
     ABV1 - Refroidissement naturel aux extrêmités façon ABJ 1. X 121 et 122. .
    Renault ABV
     ABV2 - Modification ultérieure avec ventilation forcée. .
      Renault ABV
     ABV3 - Refroidissement naturel en toiture façon ABJ 3. X 123 et 131. .
    Bordeaux - Clermont Ferrant

     

    Ref Google Map    Breuil le Vert  Fouquenies  
     

    8 Eight Union Pacific Engines B40-8's

    Gare Locomotive vapeur Electrique wagon voyageur signal sémaphore station dépot rail aiguillage sncf restaurant voiture
    2 feux jaunes  2 feux blancs

    votre commentaire
  •  

    Voie 1 
    Demi espace videRenault VH X2332 MontluçonEspace 20 pixelsEspace 20 pixels   
    Indications ici sur la marche des trains sur la voie 1 // ]] Sur la voie 1 : 1 Autorail Renault VH X2332 - oo oo -
    Train automoteur rapide 3 caisses Train automoteur rapide 3 caisses - vide Renault VHD à 2 caisses   sans  passagers avec mécanicien Renault VH X2111 Montluçon + passagers droite Renault VH ZZEty 23859 (VH 2211) du Musée de Mulhouse + voyageurs          

    Voie 2 
    Demi espace videRenault VH X2111 Clermont  + passagersEspace 20 pixelsEspace 20 pixelsDemi espace vide
    Indications ici sur la marche des trains sur la voie 2 Sur la voie 2 : 1 Autorail Renault VH X2111 circule dans la région de Lisieux - oo oo -
    Train automoteur rapide 3 caisses Train automoteur rapide 3 caisses - vide Renault VH N° 24 + mécanicien              
    Image Voie 4 Depot Vers les locos
    Renault VH

     


     

     

     

         
                 
                 
      Constructeur Renault - 1933-1934  Nombre  115 
     Longueur  Hors tampons 18,70 m  Masse totale  27,4 t  
    Vitesse  100km/h  Passagers  56 assis, 10 debout  
     Retrait  1969     
           

    Le Renault VH est le premier autorail à voie normale produit par Renault à partir de 1933. Fabriqué dans les usines de l'Île Seguin près de Paris, il a circulé sur les lignes françaises de la SNCF jusqu'en 1969.

    Surnommé « Iroquois » en raison d'une prise d'air abritant un radiateur proéminent en toiture, il possède un moteur Diesel de 27 litres de cylindrée qui développe 250 ch. À cause d'une partie mécanique dérivant des camions et manquant d'assistance, il était assez pénible à conduire aux deux extrémités.

    L'autorail a été livré avant-guerre à tous les réseaux, la contraignante relation Paris-Lisieux-Trouville a été l'une de ses premières mises en service1.

    Son grand succès permit à Renault de mettre au point la série suivante, les ABJ, à partir de 1935.

     
    Renault VH
    Renault VH, au musée des chemins de fer de Mulhouse 
    Renault VH
    L'automotrice VH n° 24 de fabrication 99 sort des usines Renault le 02.05.35. Elle est immatriculée VH n°24 aux Chemins de Fer Secondaires du Nord-Est. 
     
    Renault VH
     VH

    Les VH sont les précurseurs des ABJ. Ils ont été construits à 100 exemplaires. Moteur de 300 ch dans la caisse, 100 km/h. Numérotation SNCF :

    • Ex-Est (10) : X 2001 à 2004 et 2021 à 2026 ;
    • Ex-AL (11) : X 2011, 2031 et 2041 à 2049 ;
    • Ex-Etat (36) : X 2301 à 2336 ;
    • Ex-PO-Midi (19) : X 2201 et 2202, 2211 et 2212, 2221 à 2231, 2241 à 2244 ;
    • Ex-PLM (15) : X 2101 et 2102, 2111 à 2123.
    Renault VHRenault VH
     X 2101 et 2102, exemplaires de présérie du PLM. Portes arrondies, chassis et portes de fourgons spécifiques
    Renault VH Renault VH
     5 travées dans la partie médiane de la caisse (configuration la plus répandue). .
    Renault VHRenault VH
     5 travées dans la partie médiane de la caisse, grand compartiment à bagages. Autorails de série ex-PLM X 2111 à 23. 
    Renault VH Renault VH
     6 travées dans la partie médiane de la caisse. Ex-AL (X 2041 à 2049). .
    Renault VH
     Les VHD sont un dérivé à deux caisses articulées des VH. Leur apparence préfigure celle des ABJ. Un moteur de 300 ch dans chaque caisse, vitesse 120 Km/h. X 1 et X2 ex-Etat. Les radiateurs "façon ABJ 3" ne sont pas d'origine mais datent de la modernisation après-guerre. .
     
    Doc et Photo  Wiki - RenVH - CITEV - Renault VH

     

    Ref Google Map    Breuil le Vert  
     

    8 Eight Union Pacific Engines B40-8's

    Gare Locomotive vapeur Electrique wagon voyageur signal sémaphore station dépot rail aiguillage sncf restaurant voiture
    2 feux jaunes  2 feux blancs

    votre commentaire
  • Voie 1 
    Demi espace videTrain automoteur rapide - 3 caisses  Demi espace vide   
    Indications ici sur la marche des trains sur la voie 4 // ]] Sur la voie 1 : 1 rame TAR X1001 circule dans le département de la Somme en direction de Douai (Nord) - oo oo -
    Train automoteur rapide 3 caisses avec voyageurs Train automoteur rapide 3 caisses - vide                  

    Voie 2 
    Demi espace videTrain automoteur rapide 3 caisses - vide
    Indications ici sur la marche des trains sur la voie 5 Sur la voie 2 : 1 rame TAR X1002 entre en gare de Biache-Saint-Vaast (Nord) - oo oo -
    Train automoteur rapide 3 caisses Train automoteur rapide 3 caisses - vide                  
    Image Voie 4 Depot Vers les locos
    Train automoteur rapide 
        Train automoteur rapide         
                 
      Constructeur Franco-Belge de 1934 à 1939 Nombre  11rames
     Longueur 21.70m Largeur  
     Hauteur   Masse totale  52 tonnes
    Composition  M+R+M ou M+R+R+M     
    Vitesse  150 km/h  Puissance 2 x 430ch
     Retrait   1959 Passagers    
    Caractéristiques techniques    Empattement   
    Exploitant(s) Nord et SNCF - Désignation XF 1001 à 1002 et XF 1101 à 1109 -  Motorisation Diesel - Moteur thermique Maybach G056 -
    Transmission électrique. 

    Une rame se composait de 3 ou 4 caisses dont 2 motrices. Le couplage de deux rames était possible. Une rame à 3 caisses comportait 117 places de 1ère classe uniquement.

    Construction : 1934 à 1939 par la société Franco-Belge
    Moteur diesel Maybach GO5 ou GO5.6 et transmission électrique - Moteur Maybach remplacé vers 1955 par un moteur MGO sur quelques voitures
    Puissance : 2 x 410 à 2 x 430 ch
    Masse : 52 tonnes pour une motrice
    Vitesse : 150 km/h
    Longueur d'une caisse(motrice) : 21,7 m
    Effectif : 11 rames en 1958
    Les rames TAR du Nord allient la vitesse avec le confort. Les voyageurs de première classe bénéficie de moquette au sol. Sous chaque baie se trouve une tablette rabattante tandis que des portes-bagages sont disposés au-dessus des fenêtres. Les grandes valises sont installées sous les sièges. Les plates-formes d'extrémité sont plus grandes sur les rames 36 pour pouvoir ranger davantage de bagages. Par la suite, les deux rames de 1934 sont modifiées pour présenter le même visage. Comme les baies sont fixes, la ventilation de la rame en été est réalisée en ouvrant des prises d’air disposées entre les fenêtres dans la partie supérieure. La livrée abandonne le vert Nord pour une livrée gris clair/gris foncé plus noble 1.

     

    Train automoteur rapide
    Train automoteur rapide
     TAR en gare de Douai.
    Train automoteur rapide

     

    Ref Google Map    Talmas   
     

    8 Eight Union Pacific Engines B40-8's

    Gare Locomotive vapeur Electrique wagon voyageur signal sémaphore station dépot rail aiguillage sncf restaurant voiture
    2 feux jaunes  2 feux blancs

    votre commentaire
  • Voie 1 
    Demi espace videDemi espace videEMD GP40-2 Pan Am Railways N°505  FinalEMD GP40-2 Pan Am Railways N°506Convoi  19 wagons boxcars Pan Am Railways Convoi  19 wagons boxcars Pan Am Railways 2EOT Clignotant FinalDemi espace vide   
    Indications ici sur la marche des trains sur la voie 1 Sur la voie 1 : Dans la région de Billerica état du Massachussets 2 locomotives EMD GP40-2 Pan Am Railways N°505 et EMD GP40-2 Pan Am Railways N°506 remorquent un convoi de 38 wagons boxcars Pan Am Railways - oo oo -

    Voie 2 
    Demi espace videEMD GP40-2  Florida East Coast N°434 Convoi 25 wagons citernes Florida East CoastEOT Clignotant Final
    Indications ici sur la marche des trains sur la voie 2 Sur la voie 2 : Columbia Street à Orlando état de Floride 1 Locomotive switcher EMD GP40-2 Florida East Coast N°434 remorque un convoi de 25 wagons citernes Florida East Coast - oo oo -

    Voie 3 
    Demi espace videDemi espace videDemi espace videDemi espace videEMD GP40-2  Chessy System  N°4258EMD GP40-2  Chessy System  N°4444EMD GP40-2  Chessy System  N°1977Convoi 17  Wagons Hopper Chessie System tagués 2Convoi 17  Wagons Hopper Chessie System taguésEOT Clignotant FinalDemi espace videDemi espace videDemi espace vide
    Indications ici sur la marche des trains sur la voie 3 Sur la voie 3 : Central Park à Aberdeen état de Washington 3 locomotives switcher EMD GP40-2 Chessy System N°4258, N°4444 et N°1977 remorquent un convoi de 34 wagons hopper Chessie System - oo oo -
    Image Voie 4 Depot Vers les locos
     EMD GP40-2

     

     

     

    General Motors Electro-Motive Division
    General Motors Diesel (GMD)

     Construction : Avril 1972 à décembre 1986

     

    Length 59 ft 2 in (18.03 m)
    Width 10 ft 4 in (3.15 m)
    Height 15 ft 5 in (4.70 m)
    Weight 250,000 lb (113,398 kg) 
       
       


     1143 exemplaires Vitesse : 65 mph (105 km/h)    

    La EMD GP40-2 est une locomotive de type switcher à 4 essieux construite par General Motors (Electro-Motive Division) dans le cadre de sa ligne Dash 2 entre avril 1972 et décembre 1986. L'alimentation de la locomotive est assurée par un moteur 16 cylindres EMD 645E3 qui génère 3000 chevaux (2,24 MW).

    La production standard de GP40-2 s’élève à 861 unités, dont 817 pour les chemins de fer américains et 44 pour les chemins de fer mexicains. En outre, trois GP40P-2, versions passagers du GP40-2, ont été construites pour le Southern Pacific en 1974, et 279 unités GP40-2L (W) et GP40-2 (W), équipées de cabines à nez large, ont été construites.
    General Motors Diesel (GMD) a construit pour le Canadien National et GO Transit entre 1974 et 1976. Parmi les unités du CN, 233 ont été construites avec un châssis plus haut et plus léger pour permettre un réservoir de carburant plus grand. Ces unités étaient officiellement classées GP40-2L mais sont communément appelées GP40-2L (W).
    Le reste de la flotte du CN, soit 35 unités, et la flotte de 11 unités de GO Transit, utilisaient des châssis standard et des réservoirs de carburant plus petits; ils sont souvent appelés GP40-2 (W) mais sont classés comme GP40-2. La production totale de la GP40-2 et ses variantes ont totalisé 1 143 unités.

    Bien que la GP40-2 ait été un succès commercial, GMD a vendu moins d’unités que le précédent GP40 et les modèles actuels GP38-2 et SD40-2. La popularité des moteurs diesel à 4 essieux de grande puissance a commencé à décliner avec la GP40-2, tandis que les modèles à 6 essieux ont gagné en popularité en raison de leurs performances supérieures en transport à faible vitesse. 

    À l'instar du SD40-2, la GP40-2 a une réputation de fiabilité et beaucoup sont encore utilisées. Des modifications telles que le système électronique modulaire ont amélioré la fiabilité par rapport au GP40. Leur puissance nominale élevée par essieu leur convenait mieux pour un service à grande vitesse que pour le fret de traînée à basse vitesse.

    Avec l'engrenage habituel de 62:15 (65-70 mph), EMD a évalué le GP40-2 à un effort de traction continu de 55 400 lb; pour la compatibilité avec d'autres unités, la plupart (tous?) avaient le module PF21 qui réduisait la puissance au-dessous de 23 mph, ramenant la vitesse minimale continue à 11 mph.

    EMD GP40-2

     

    Ref Google Map     Billerica  Orlando Florida Aberdeen Washington        
     

    8 Eight Union Pacific Engines B40-8's

    Gare Locomotive vapeur Electrique wagon voyageur signal sémaphore station dépot rail aiguillage sncf restaurant voiture
    2 feux jaunes  2 feux blancs

    votre commentaire